31 mai 2011

Jeux

L’école n’occupait heureusement pas tout notre temps ! Avec mes petits voisins, nous inventions le soir toutes sortes de jeux farfelus. L’un d’eux se jouait dans l’obscurité et nous ravissait particulièrement. Cela se passait en hiver dans la maison de droite, celle des Avenel. Il fallait attendre le début de la soirée et que la bonne, Solange, eût fermé les volets de la chambre des filles. Nous choisissions alors chacun une assiette en plastique de la dînette des poupées, nous éteignions la lumière et nous lancions très fort... [Lire la suite]
Posté par ileana75 à 09:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mai 2011

Fournitures scolaires

Plus que mon tablier m’importaient mes fournitures scolaires. Il y avait d’abord le cartable, généralement en carton bouilli,  solide et peu coûteux. Tous étaient à peu près identiques,  seule la couleur différait ; et encore, nous avions surtout le choix entre le bleu et le rouge, couleurs dont nous les filles étions aussi le plus souvent habillées. Mon propre cartable, du moins celui dont je me souviens, était bleu. Ensuite il y avait le plumier. C’était une sorte de boîte allongée, en bois, fermée par un couvercle... [Lire la suite]
Posté par ileana75 à 10:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 mai 2011

Tablier

En ce temps-là, les enfants portaient obligatoirement un tablier pour aller en classe. Pour les garçons, c’était des blouses grises, qu’ils aillent à l’école communale ou dans une école privée. Nous, les filles, nous étions plus gâtées : à la communale nous avions le droit de porter le tablier de notre choix, de n’importe quelle couleur et de n’importe quelle forme.  Certains, en tissu uni ou à carreaux, étaient de forme droite et stricte et se boutonnaient sur le devant, on parlait alors plutôt de blouses. D’autres étaient... [Lire la suite]
Posté par ileana75 à 12:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 mai 2011

Ardoise, éponge

En 10ème, nous utilisions beaucoup nos ardoises, qui servaient à tous les petits exercices rapides de calcul ou de dictée. C’était rarement de vraies ardoises bordées de bois, mais en général de simples ardoises de carton, moins lourdes dans le cartable. Lorsque la maîtresse avait vérifié nos réponses, nous effacions notre ardoise à l’aide d’une petite éponge ronde que nous devions rincer et mouiller chaque soir chez nous, puis ranger dans sa boîte de plastique. Oh cette petite éponge ! Je la trouvais jolie, toute ronde dans sa... [Lire la suite]
Posté par ileana75 à 11:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 mai 2011

Madame Quivigère

Si j’avais peiné au cours préparatoire chez les Sœurs, j’y avais déjà appris tout ce qu’enseignait Madame Quivigère, mon institutrice de 10ème : tracer au crayon des lignes de lettres bien rondes, lire sans ânonner, compter avec des bûchettes vertes, violettes et orange… si bien que, lorsque notre institutrice nous interrogeait, j’étais toujours parmi les premières à lever le doigt pour répondre. Or Madame Quivigère faisait le plus souvent mine de m’ignorer. Les institutrices de ce temps-là ne prisaient guère la vivacité... [Lire la suite]
Posté par ileana75 à 12:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 mai 2011

La communale

Après mes deux années à l’école des sœurs, je passai à la communale. Sur la place de la mairie, c’était une école typique du style Jules Ferry, en meulière dorée avec un préau qui servait à la fois pour la cantine et la gymnastique et une cour plantée de marronniers. Mais nous étions à l’époque du baby-boom et quelques bâtiments préfabriqués avaient été ajoutés sur deux côtés de la cour afin d’accueillir davantage d’enfants. Je devais y passer deux ans, avant d’obtenir le privilège d’être installée dans une classe « en... [Lire la suite]
Posté par ileana75 à 10:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mai 2011

Malheureuse

Je fus très malheureuse dans cette colonie. Mes parents me manquaient, je souffrais d’un manque d’intimité et de la privation de tout objet personnel. Encore avais-je été bien inspirée de laisser à la maison le « petit coussin » qui était le compagnon de mes nuits et de mes chagrins. Les fillettes qui avaient amené avec elles un ours, une poupée ou tout autre objet fétiche se l’étaient vu confisquer dès l’arrivée ! Le dimanche c’était pire encore. Nous devions nous rendre à la « buanderie » où on nous... [Lire la suite]
Posté par ileana75 à 10:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
24 mai 2011

Au rythme de la colonie

A la colonie, les journées s’écoulaient selon un rythme morne. Personne ne semblait avoir pensé qu’à six ans nous étions encore de petites enfants tristes d’être séparées de leurs parents. Je ne me souviens pas d’un jeu, pas d’une fête qui serait venu ensoleiller la succession monotone des jours. On veillait scrupuleusement à notre sommeil et à notre nourriture, on nous faisait consciencieusement avaler des kilomètres à pied, nous disposions d’une infirmerie et nous avions même une barrette de chocolat amer pour notre goûter. Mais un... [Lire la suite]
Posté par ileana75 à 09:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 mai 2011

Château de Chitry

Je venais d’avoir six ans. Mon père décida qu’il était temps de m’aguerrir en m’envoyant en colonie de vacances. Après tant d’années, j’ai encore du mal à comprendre comment mes parents eurent le cœur de me lâcher en collectivité à un âge si tendre ! Imaginaient-ils que je pourrais être heureuse, loin de tout ce qui faisait ma vie, dans cet immense château où se côtoyaient plusieurs centaines de petites filles ? La colonie était celle des usines Roussel-Uclaf, où mon père était chercheur. Enfants de cadres ou d’ouvriers, nous... [Lire la suite]
Posté par ileana75 à 14:34 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
22 mai 2011

2 CV

Pendant longtemps, Papa eut une Vespa. Il paraît que j’y ai pris place, serrée entre mes parents, mais je ne m’en souviens pas. Je devais avoir cinq ans lorsque Papa nous fit une immense surprise. Il n’en avait rien dit, mais il revint le soir au volant d’une 2 CV flambant neuve ! Finie la Vespa ! A nous les joies des longues promenades ! Il me semble qu’une ère nouvelle s’ouvrit avec cette première voiture, ère de dimanches vagabonds et de vacances enchantées. Désormais, c’est avec la voiture que nous allions... [Lire la suite]
Posté par ileana75 à 20:06 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,