Dans mes dernières années d’école primaire, le plumier avait cédé la place à la trousse, qui était alors un grand étui plat, en cuir ou en plastique, qui se dépliait en deux ou trois compartiments.  Les premières élèves qui eurent une trousse étalaient leur bonne fortune sous le nez des autres et leur montraient complaisamment les accessoires rangés en bonne place et maintenus par un élastique : l’équerre, la règle plate, la règle carrée, le compas, le porte-plume et les diverses sortes de plumes nécessaires pour les séances d’écriture.

La trousse ne permettait plus de ranger nos crayons de couleurs. Nous avions donc à part une boîte métallique de crayons de couleur Caran d’Ache. Notre plaisir était de les avoir toujours bien taillés et rangés par ordre de couleur en un arc-en-ciel lumineux. C’était à peu près les seules notes de couleurs vives dans nos fournitures scolaires. De même que nous avions toutes un taille-crayon semblable, simple ou double en métal gris, nous avions la même gomme encre et crayon Mallat, rouge pour la partie crayon, bleue pour la partie encre. Quelques années plus tard allaient apparaître les gommes et les taille-crayons fantaisie, de toutes les formes et de toutes les couleurs… une vraie révolution !